Votre courtier en crédits sur le Var

04 94 00 43 24

Vous êtes primo-accédant

Cela peut surprendre, mais être primo-accédant ne constitue pas un frein pour l’acquisition de sa résidence principale. Les primo-accédants disposent en effet d’atouts à faire valoir. Les taux avantageux qu’ils peuvent obtenir auprès des établissements bancaires n’est pas l’un des moindres. En effet, les banques savent qu'en contractant un prêt immobilier pour le financement d’un logement, elles attirent de nouveaux clients pour leurs produits classiques : compte courant, carte bleue, assurance habitation etc. Elles ne cherchent, cependant, à attirer que les particuliers les plus solvables.

Comment bien réaliser son premier achat immobilier

Réfléchir à son apport et à sa capacité de remboursement (30% des revenus nets) oblige souvent à revoir ses critères à la baisse : accepter d'acheter un rez-de-chaussée ou en étage sans ascenseur, de s'éloigner du centre ville, revoir la surface à la baisse. Attention aux offres des promoteurs destinées aux primo-accédants et proposant des appartements « compacts », c’est-à-dire dont la surface est moindre que dans les logements classiques. Se renseigner sur les communes obligeant les promoteurs à vendre à coût maîtrisé aide également à trouver un appartement meilleur marché. Mais il faut prendre en compte le coût réel du logement. Ainsi, s'il est éloigné des transports en commun, deux voitures au lieu d'une risquent d'être nécessaires. Ces éléments d’usage doivent être pris en compte dans l’acquisition du bien.

Un dossier complet pour obtenir un crédit

Les banques veulent certes attirer une nouvelle clientèle tout en maîtrisant leurs risques. Pour les rassurer, les futurs propriétaires ont intérêt à présenter un dossier complet et d'en justifier chaque élément : montant de l'apport, situation professionnelle, revenus. Rien ne doit être laissé au hasard. C’est pourquoi l’accompagnement d’un professionnel, comme une agence ou un courtier immobilier s’avère précieux.

Un apport personnel pas obligatoire mais quasi-indispensable

En théorie, un emprunteur n'a pas l'obligation d'avoir d'apport personnel. Mais sans une somme propre correspondant à 10% à 20% du prix du bien immobilier, hors frais de notaire, il risque d'avoir des difficultés à trouver un organisme prêteur. Cependant, il faut savoir que les montants du prêt à taux zéro, du plan d'épargne logement, des prêts accordés par certaines collectivités locales sont assimilés à un apport personnel. Ces aides financières de l’État permettent donc de contourner l’obstacle de l’absence de capital initial.

Taux fixe ou taux variable ?

Quel type de taux le primo-accédant doit-il privilégier ? Les taux variables sont souvent les plus intéressants. Ils fluctuent, selon un indice fixé dans le contrat de prêt. Pour éviter les mauvaises surprises, leur possibilité de variation à la hausse comme à la baisse peut être limitée à un point par exemple. Le prêt est alors dit capé. Si le primo-accédant sait que son bien va être vendu dans la décennie suivante, il peut opter pour un taux mixte. Cela signifie que le taux reste fixe pendant une période déterminée suivant l'achat puis devient variable. Le futur propriétaire bénéficie alors d'un taux fixe inférieur à celui du marché. Dans la mesure où les ménages revendent leur bien avant la fin de la première période, l’opération est très intéressante. Cette formule est rarement offerte d’emblée par les banques, il faut le savoir.

Un courtier permet-il d'obtenir le meilleur taux ?

Interroger plusieurs banques est nécessaire pour trouver le taux le plus bas. Si le temps manque pour faire le tour de la place bancaire, l'aide d'un courtier immobilier est précieuse. Il prend certes des honoraires mais leur montant correspond aux frais de dossier émis par les établissements bancaires interrogés directement (en général, un maximum de 1500 euros). Le courtier a également les connaissances permettant de monter un dossier complexe et de le présenter sous un jour favorable aux organismes prêteurs.

N'hésitez pas à prendre conseil auprès de notre agence de courtage pour une simulation de demande de prêt !

Crédit photo : Marc Lagueau

Consult Prêt Immo

90 Avenue du Docteur Trémolières
83160 La Valette-du-Var
Tél. : 04 94 00 43 24
contact[at]cpi-credits.fr

CPI est partenaire du Rugby Club toulonnais !