Votre courtier en crédits sur le Var

04 94 00 43 24

Logement : Les promesses de Macron

Emmanuel Macron a conscience des nombreux enjeux du logement : social, investissement, emploi, environnement. C'est pourquoi son programme a laissé une large place aux questions immobilières. Il n'est, cependant, pas question de tout révolutionner.

Le nouveau Président sait que les acteurs du marché (promoteurs et investisseurs) ont besoin de visibilité à long terme.

Un nouvel impôt : l'IFI à la place de l'ISF

L'impôt sur la fortune immobilière voulue par Macron n'est pas réellement un nouvel impôt. Il s'agit, en fait, de la révision de l'assiette de l'ISF, qui taxe tous les biens d'un particulier d'une valeur supérieurs à 1,3 millions.

30% d'imposition pour tous les propriétaires bailleurs

Appliquer une imposition unique de 30% aux propriétaires qui louent leur bien est favorable aux plus aisés. Mais c'est également un moyen de les inciter à investir dans la pierre en France et donc d'augmenter les logements disponibles à la location.

Rompre avec les politiques du logement

Emmanuel Macron veut rompre avec la politique immobilière menée depuis plus de 40 ans : fixer des objectifs de construction au niveau national. En effet, les objectifs doivent se vocaliser sur les régions en pénurie : l'île de France, Marseille etc
Macron souhaite également apporter de la stabilité aux promoteurs immobiliers : pas de nouvelles normes, lutte contre les recours abusifs contre les permis de construire.

Le gel du dispositif d'encadrement des loyers

Le dispositif d'encadrement des loyers est en phase d'observation à Lille et Paris. Macron ne veut pas arrêter ce test mais il ne souhaite, cependant, pas l'étendre. Il ne veut pas dissuader les particuliers d'investir dans la pierre.

Fin de la taxe d'habitation pour la très grande majorité des ménages

La fin de la taxe d'habitation pour 80% des ménages est une promesse de campagne forte. Mais les modalités d'application restent encore floues.

Le maintien de la taxation de la plus-value pour la résidence secondaire

Emmanuel Macron souhaite une stabilité fiscale. Il ne revient pas sur la taxation de la plus-value en cas de revente de la résidence secondaire, dans les 22 ans qui suivent l'achat.

L'aide aux travailleurs précaires

Macron prend note que le CDI n'est plus la norme sur le marché du travail. Il reste pourtant exigé pour louer un logement. Un bail mobilité professionnelle d'une durée comprise entre 3 mois et un an doit permettre aux CDD et aux intérimaires de se loger plus facilement.

La transformation du CITE

Le crédit d'impôt à la transition énergétique deviendrait une prime, pour permettre aux propriétaires de procéder plus facilement à la rénovation énergétique de leur bien. A terme, ils auraient même interdiction de louer les logements les plus énergivores.

Le maintien du PTZ une année supplémentaire

Le prêt à taux zéro devait s'arrêter en décembre 2017. Il sera reconduit une année supplémentaire, le temps que les autres mesures prennent le relai.

Le maintien du dispositif Pinel

Le dispositif Pinel donne un avantage fiscal aux acheteurs de logements neufs pour la location. Il devait prendre fin en 2017. Macron le maintient car il représente plus de 50% des ventes dans le neuf.

Vous avez un projet d'acquisition immobilière et vous vous demandez si ces mesures vous concernent ? Contactez-nous pour une simulation intégrant les dernières dispositions en vigueur.

Consult Prêt Immo

90 Avenue du Docteur Trémolières
83160 La Valette-du-Var
Tél. : 04 94 00 43 24
contact[at]cpi-credits.fr

CPI est partenaire du Rugby Club toulonnais !